L'invention de l'eau chaude

Enfin! Après 11 mois sans eau chaude, une chaudière à pellets vient à la rescousse.
Chaud

L’invention de l’eau chaude ne s’est pas faite en un jour ; grâce au généreux don d’une chaudière qui accepte des bûches de 50cm retrofittée avec un brûleur à pellets, engrenage peut désormais se targuer d’avoir une installation résiliente et un peu plus écolo que la chaudière à mazout précédente. Tout ou presque était à faire : entre la porte de la chaudière qui avait un gros trou, l’électronique du brûleur qui était raide et qu’il a fallu refaire à neuf ainsi que le stockage des pellets, c’est quelques deux semaines qui ont été nécessaires pour arriver à cet exploit. Malgré un boiler tout petit de 130 litres seulement, le BAPF a pris une douche pour tester combien de temps on peut tirer de l’eau chaude : après avoir mis deux bûches dans le foyer préchauffé et s’être mis à poil, il s’est mis sous l’eau et a attendu.

L’eau étant toujours chaude après 10 minutes, il a continué à attendre. Et attendre encore. Après un peu plus d’une demi-heure l’eau chaude coulait toujours mais la patience du président s’était tarie : l’expérience fut considérée comme couronnée de succès - et même assez agréable. Toutefois, le manque de certains composants essentiels à la régulation électronique fait que la chaudière n’est pas autonome.